minimalisme-desencombrer

Désencombrement: par où commencer ?

Bonjour les bio-bouchons,

aujourd’hui je souhaite échanger avec vous sur le sujet du désencombrement. Un sujet qui intéresse de plus en plus et qui va au-delà du simple tri annuel, c’est un état d’esprit.

J’ai déjà commencé à écrire sur le sujet sur le blog, vous retrouverez mes autres articles ICI, si celà vous intéresse.

Que l’on souhaite suivre un mode de vie minimaliste ou simplement se sentir mieux chez soi, le désencombrement est une étape primordiale. Le ménage de printemps se prête à se pencher sur notre bazar et à faire le point sur nos possessions.

Il est clair que le livre de Béa Johnson a été un électrochoc pour moi, cette lecture a considérablement changé par vie, avec aussi, bien sûr, ceux de Dominique Loreau. Au fur et à mesure de la prise de conscience et de mon processus de désencombrement, j’ai appris à consommer différemment. Je ne suis pas sûre de moins consommer mais ce qui est sur, c’est que je me pose de meilleures questions et je ne regrette plus mes achats, il sont réfléchis, utiles ou me plaisent vraiment profondément car choisi avec soin. Au final, j’ai quand même fais de la place chez moi, j’y vois plus clair et mes possessions me correspondent mieux. Désormais, j’en suis arrivée à un point où je ne supporte pas laisser dans mon intérieur un objet qui n’a aucune utilité ou bien qui ne correspond pas à notre mode de vie, à nos valeurs, à nos goûts.

Je vous propose une première approche du désencombrement pour vous aider à savoir par où commencer. Il ne s’agit que d’une première étape, mais si cet article vous plait, je pourrais vous en proposer d’autres. A vous de me dire !

Il y a d’abord les objets facile à trier puis il y a ces objets plus compliqués, qui ont soit une dimension émotionnelle, soit que l’on souhaite garder « au cas où », puis nous aborderons le cas des collections.

I- Désencombrer : le bazar à évacuer

Dans la salle de bain:
  • Les produits ouverts depuis trop longtemps: au bout d’un certain temps, les actifs ne sont plus efficaces, ça ne sert donc à rien de les conserver
  • Les serviettes en tissu abîmées: pourquoi ne pas les recycler en chiffons ou en serpillière par exemple ?
Dans la cuisine:
  • Les vieilles épices qui ont sûrement perdus du goût, ou bien, pour celles qui sont toujours bonnes à consommer je préfère les donner à quelques qui en fera meilleur usage.
  • Des produits dans le garde manger qui sont là depuis parfois plusieurs années, soyez honnête avec vous même, vous ne lescuisinerez jamais: pourquoi ne pas les donner / les troquer plutôt que de les stocker et perdre de la place inutilement ?
  • trier le tiroir à ustensiles: est-ce utile d’avoir 3 louches, 5 énormes couteaux … faites le point sur ce que vous utilisez
    • quotidiennement,
    • occasionnellement,
    • et jamais. Il va sans dire que cette dernière pile doit sortir de vos possessions.
Dans le salon/ bureau:
  • trier et ranger les papiers qui traînent,
  • traiter et classer les factures en attentes
  • jeter les vieux tickets de caisse
  • jeter / recycler les enveloppent utilisées
  • jeter les stylos qui ne fonctionnent plus,
  • jeter les vieilles piles dans les boites prévues à cet effet
  • trier les câbles (avez-vous toujours l’appareil qui correspond à ce cable qui traine au fond du tiroir ?)
Dans l’armoire / le dressing:
  • se débarrasser des vêtements trop grands, trop petits,
  • ceux qui ne vous plaisent plus,
  • ceux que vous ne mettez plus

Pour cela, je vous conseille de TOUT sortir et de faire des piles:

  • les vêtements que:
    • vous mettez souvent
    • vous mettez de temps en temps
    • vous ne mettez que lors d’occasions particulières
    • que vous n’avez pas porté depuis longtemps
    • vous n’aimez plus, qui ne vous vont plus, ceux qui ne vous mettent pas en valeur

Créez une pile « je ne sais pas » si besoin sur laquelle il faudra revenir régulièrement, à force vous arriverez à prendre une position sur le sort !

Que faire des vêtements abîmés ? : mettez au recyclage, des magasins les récupèrent dans ce but. Il existe également des points de collecte dans les rues.

Que faire des vêtements en bon état ?: vendez-les sur Vinted ! Ou organisez des vide-dressing entre copines. Nous organisons cela régulièrement (3/4 fois par an environ) et cela nous permet de passer une super moment entre fille sous forme de brunch, goûter ou apéro dînatoire, et de s’échanger des vêtements ou de les vendre à mini petit prix !

minimalisme-desencombrerDans la bibliothèque :
  • trier les vieux magazines qui ne vous intéressent plus et que vous le bouquinerez plus,
  • trier les livres que vous avez déjà lu et que vous n’aimez pas,
  • trier les livres que vous ne lirez jamais

Quoi en faire ? Troquez les, vendez-les, donnez-les ! Proposez-les dans des bouquineries ! Dans ma ville, il y a des boites à livres dans lesquels on peut déposer des livres qui peuvent être récupérés gratuitement par les habitants.

De manière générale, tout objet qui n’a pas servi lors des 6 ou 12 derniers mois, tout livre qui attend depuis des années dans votre Pile à Lire, il faut s’interroger: ai-je vraiment besoin de cet objet ? Est-ce que c’est pertinent de « perdre » de la place pour entreposer cet objet qui ne me sert pas/ ne me rend pas heureux ?

II- Désencombrer: Le cas des objets « sentimentaux »:

Lors d’un désencombrement, oui il faut se faire violence pour réussie à se débarrasser du superflu. En ce qui concerne les objets d’ordre sentimental, inutile de se torturer, si cet objet renvoi à un souvenir fort ou à un événement très marquant

Ce qui vous rend heureux est de contempler l’objet en question ou le souvenir auquel il est rattaché ? S’il l’objet n’est pas visible et qu’il

Le cas des collections

Je ne fais pas vraiment de collection, enfin c’est ce que je croyais ! En fait, quand j’y regarde de plus près, j’aime les pin’s (Disney entre autres mais pas que), les livres (en particulier Harry Potter et univers étendus) et les bluray Disney et du Studio Ghibli. Donc côté produits culturels, j’accumule un peu.

Voici ma position aujourd’hui sur ces possessions: je me dis qu’à partir du moment où ces objets me procurent du plaisir, que je ne me sens pas étouffée par  leur présence, je ne vois pas pour quelles raisons je devrais me faire violence pour m’en débarrasser.

Avoir des passions, c’est bien, ça nous rend vivant alors on garde.

Par contre, je garde toujours à l’esprit que chaque pièce de mes collections doivent me plaire profondément, et ne pas acquérir de nouvelles pièces uniquement parce que je ne l’ai pas. Voyez-vous la nuance ? Il y a plein de pin’s que je n’ai pas, et que je n’aurais pas car il ne me plaise pas, même si je peux me les procurer à un prix très bas, même si c’est un super giga collector, s’il ne me plait pas, si je ne peux pas les porter sur ma veste en jean, aucun intérêt pour moi. minimalisme-desencombrer-pin-traidingminimalisme-desencombrer

J’espère que ces petites astuces et ce retour d’expérience vous auront plus et intéressés.

N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaire, j’aimerais beaucoup échanger avec vous sur ce sujet.

  Instagram logo      Résultat de recherche d'images pour "logo facebook"

2 comments

  1. Bravo et merci pour tes conseils….Mais honnêtement pour moi c’est pas gagné…

    1. Il faut y aller petit à petit, mais je pense qu’il faut avoir un déclic. Le mien a été la lecture des livres cités dans l’article mais ça peut être autre chose. Après ces lectures, j’ai eu une envie frénétique de vider ma maison !

Laisser un commentaire