lunch box

Les secrets des recettes de famille

Hey !

Après une année de changement, de questionnement, de cheminement vers une direction qui n’était finalement peut-être pas la bonne, je reviens pleine d’énergie pour continuer à vous faire partager des moments, je l’espère, agréables 🙂

Assommée par la chaleur caniculaire, j’entreprends souvent des activités, type travaux manuels ou grand tri et gros rangement, vers 22H. Hier soir, il s’agissait de recopier des recettes de famille à partir de mon vieux cahier historique inauguré il y a des années (il y a 14 ans ???) et sans forme vers un autre cahier que mes parents m’ont offerts il y a quelques temps déjà.

 

 

Recopier ces recettes m’a transporté dans mes souvenirs d’enfance. On retrouve les crêpes de maman par temps de pluie, les casses-dent de mémé des vacances à la campagne, le tian de tata et les champs de maïs interminables ou encore les lasagnes de Carole préparées pour 20 personnes… chaque recette est liée à un souvenir en particulier et c’est de cette façon là que l’on se rend compte de la valeur de ce recueil. Ça va au -delà des secrets de la recette, c’est un album photo imaginaire, une tradition à perpétuer pour participer à la construction de nouveaux moments en famille autour d’un plat, d’un gâteau, une odeur qui marqueront les prochaines générations.

Je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au cœur car le recopiage induit que le « vieux historique » va devoir suivre le chemin de la poubelle, car je n’aime pas conserver des choses en doublons. Mais le nouveau cahier est un cadeau donc il a, lui aussi,  une valeur émotionnelle importante .

Avez-vous aussi des trésors qui renferment bien plus qu’il n’y parait ?

0 comments

  1. Ayant tout perdu dans 2 feu sauf la vie je suis moins attaché aux choses du passé sauf aux souvenirs dans ma tête

    1. Oui, il y a des événements tragiques qui nous apprend (impose) à donner plus de valeur aux choses immatérielles, mais ça les rend immortelles 🙂

  2. Pour moi c’est une petite casserole, c’est dans celle-ci que je faisais bouillir l’eau de ma tisane verveine/menthe quand j’étais malade, c’est dans celle-ci que j’ai réalisé mes premières crèmes patissières et mes contenus de tarte au citron. C’est aussi dans cette casserole que je faisais chauffer l’eau de mon cappuccino quand je prenais mon petit dej le matin et qu’on avait pas encore de micro onde enfin bref cette casserole est présente depuis mon plus jeune âge et elle est restée avec moi dans mes différents logements et c’est toujours dans celle ci que je veux tester de nouvelles recettes 🙂

  3. La table restera toujours un lieu de rencontre de partage d’amour et d’engueulade.
    Les amis et la famille partageront toujours autour d’elle des moments de joies et des moments de peines. Souvent l’hôte qui accueille ses convives veut offrir une partie de lui et partager dans ces moments son affection et son amour à travers des goût des saveurs des odeurs.
    Que ce soit des coquillettes au beurre ou un magret sauce aux cèpes il restera toujours dans l’inconscient des convives des souvenirs indélébiles des moments partagés.
    Ils sont souvent l’occasion de nous souvenir de nos chère disparus.
    Continu de transmettre cette tradition.
    Je t’aime ma fille…
    Djipi

    1. D’ailleurs, la sauce aux cèpes est toujours un mystère pour moi ! A quand le partage de l’ingrédient secret ? 🙂

  4. Hummm recette sauce aux cèpes….pas encore prête petite scarabée…

Laisser un commentaire